À propos

Le projet

Le projet de coopération volontaire « Protection des droits des enfants, des femmes et autres collectivités vulnérables » (PRODEF) est mis en œuvre par Avocats sans frontières Canada (ASFC) en consortium avec le Bureau international des droits des enfants (IBCR), en collaboration avec le Barreau du Québec et dans le cadre du Programme de coopération volontaire (PCV) financé par Affaires mondiales Canada (AMC). Il se distingue en misant sur une expertise canadienne pointue et en se concentrant sur l’amélioration de la protection des droits des enfants, des femmes et des collectivités pauvres et marginalisées, ainsi que sur le renforcement de la démocratie et de la primauté du droit par l’accès à la justice.

Le projet vise à répondre à d’importants défis en matière de développement comme la protection insuffisante des droits de l’enfant, l’impunité, l’inégalité dans l’exercice des droits et les pratiques discriminatoires, l’accès limité à la justice, les faiblesses des institutions judiciaires et pratiques de corruption, les contextes de transition démocratique post-conflictuelle où des solutions novatrices et adaptées à de graves violations de droits humains sont recherchées, les pressions et intimidations à l’encontre des organisations de la société civile œuvrant dans le secteur ainsi que le déficit de compétences techniques spécialisées et méthodologiques nécessaires à la prévention, promotion, protection et défense des droits humains.

Le projet prévoit le déploiement d’une centaine de coopérant(e)s volontaires canadien(ne)s au sein d’organisations partenaires qui œuvrent en matière de droits humains, spécialement des femmes et des enfants, afin de mettre à profit leur savoir-faire et répondre aux besoins des partenaires et des bénéficiaires par des activités de renforcement des capacités. En retour, il permet à des Canadien(ne)s d’acquérir une expérience unique en développement international et de contribuer par la suite à la sensibilisation et la mobilisation du public canadien.

Les résultats du projet jusqu'à maintenant :

  • Plus de 15 000 femmes ou filles ont bénéficié d’une protection accrue de leurs droits grâce à l’appui des volontaires;

  • Plus de 1000 femmes ou filles sensibilisées quant à leurs droits et préparées à faire face aux différentes étapes du processus judiciaire;

  • Plus de 1400 victimes de violations des droits humains dont 430 femmes ou filles bénéficient de meilleurs services de représentation juridique;

  • Plus de 130 dossiers traités devant les instances internationales en lien avec des violations graves de droits humains, notamment de disparitions forcées, de traite de personne, de génocide et de violences sexuelles;

  • Plus de 10 propositions législatives élaborées en faveur des droits des enfants, des adolescentes et des femmes et contre le mariage des personnes mineures;

  • Représentation de dossiers devant les instances juridiques internationales et qui ont permis de donner un accès à la justice après plus de vingt ans d’attente.

Le consortium ASFC/IBCR

ASFC

Fondée en 2002, Avocats sans frontières Canada (ASFC) est une organisation non gouvernementale de coopération internationale dont la mission est de soutenir la défense des droits humains des groupes ou des personnes en situation de vulnérabilité par le renforcement de l’accès à la justice et à la représentation juridique. ASFC contribue à la défense et la promotion des droits humains et de la primauté du droit, à la lutte contre l’impunité, au renforcement de la sécurité et de l’indépendance des avocats défenseurs des droits humains, à la tenue de procès équitables et à la formation continue des intervenants de la justice et des membres de la société civile.

À travers son programme de coopération volontaire, ASFC permet depuis sa création à des juristes canadiens de contribuer aux efforts de solidarité internationale en mettant leur expérience professionnelle au bénéfice de partenaires de pays fragiles ou en développement. À ce jour, près de 200 mandats de coopération volontaire ont été réalisés dans plus de 20 pays. Pour en savoir plus : http://www.asfcanada.ca/

IBCR

Fondé en 1994, le Bureau international des droits des enfants (IBCR) est une organisation non gouvernementale de coopération internationale dont la mission est de contribuer au respect et à la promotion des droits de l’enfant, conformément aux engagements prescrits par la convention relative aux droits de l’enfant et ses protocoles facultatifs.

Centre d’expertise technique en droits de l’enfant et doté d’un statut consultatif auprès du Conseil économique et social des Nations Unies (ECOSOC), le Bureau s’emploie à renforcer les capacités de celles et ceux qui travaillent directement auprès des enfants, par le partage de connaissances et de bonnes pratiques ou encore par le développement d’outils et guides de référence. Le Bureau collabore avec des institutions gouvernementales et des organisations de la société civile en vue de les aider à adopter des pratiques adaptées aux droits de l’enfant. Le Bureau vise également à sensibiliser des individus chargés de prendre des décisions pour les encourager à adopter des lois et programmes respectant davantage les droits des enfants. Pour en savoir plus : http://www.ibcr.org/fr/

Barreau du Québec

Le Barreau du Québec collabore à la réalisation du projet PRODEF à travers son programme de stages internationaux, ainsi qu’en soutenant les efforts de sensibilisation et d’engagement de la communauté juridique. Pour en savoir plus : http://www.barreau.qc.ca/fr/

Les coopérant(e)s volontaires

En s’engageant à réaliser un mandat de coopération, nos volontaires contribuent de manière concrète à la défense et à la protection des droits des collectivités en situation de vulnérabilité et partagent leur expertise en faveur du renforcement des capacités des organisations partenaires. Le projet permet aux Canadien(ne)s d’acquérir une expérience unique pour ensuite sensibiliser le public aux enjeux liés au respect des droits des femmes, enfants et autres collectivités en situation de vulnérabilité.

Participez

Pays d'interventions et partenaires

Le projet est mis en œuvre dans neuf pays (Costa Rica, Guatemala, Haïti, Honduras, Colombie, Pérou, Côte d’Ivoire, Maroc et Tunisie) au bénéfice de dix-huit partenaires locaux, comprenant surtout des organisations de la société civile mais également des entités étatiques.

Colombie

Avocats sans frontières Canada en Colombie - ASFC

ASFC est active en Colombie depuis 2003 où elle participe au dialogue national sur la justice transitionnelle et appuie la représentation juridique des victimes du conflit, notamment dans des cas emblématiques de graves violations des droits humains.

Coalición contra la vinculación de niños, niñas y jóvenes al conflicto armado en Colombia - COALICO

COALICO est un regroupement d'organisations de la société civile créé en 1999 visant à défendre et promouvoir les droits des garçons, des fillettes et des jeunes et à améliorer les situations générées suite au conflit armé, notamment en ce qui a trait à l'usage, le recrutement et l'implication des jeunes dans les groupes armés.

Corporación Humanas

La Corporación Humanas est un centre d’étude et d’action politique dont la mission est de promouvoir et défendre les droits humains des femmes, le droit international humanitaire et la justice de genre en Colombie et en Amérique latine.

Costa Rica

Fundación Paniamor

La fondation Paniamor est une organisation civile sans but lucratif, sans affiliation politique partisane, à caractère technique et de nature préventive, créée en 1987 et déclarée d’intérêt public par l’État du Costa Rica en 1989. Sa mission est de provoquer des changements durables en faveur des droits de l’enfant et de leur qualité de vie au Costa Rica.

Côte d’Ivoire

Actions pour la protection des droits de l'Homme - APDH

L'APDH est une organisation ivoiriennene de défense des droits humains présente sur la scène africaine depuis 2003. Promouvant la justice et l'égalité, sa mission est double : Lutter contre les violations des droits humains et les abus de pouvoir ainsi qu'apporter une aide et une assistance juridique ou judiciaire ou encore psychosociale aux personnes en situation de vulnérabilité en vue de la reconnaissance de leurs droits.

Association des femmes juristes de Côte d’Ivoire - AFJCI

L’AFJCI est une organisation non gouvernementale ivoirienne, créée en 1984, et engagée dans la défense et la promotion des droits humains, en particulier ceux de la femme et de l’enfant. Sa mission est de lutter pour l’instauration d’une justice égalitaire entre les sexes et améliorer l’accès aux droits et à la justice pour tous(tes) les citoyen(ne)s, particulièrement les plus vulnérables.

Mouvement ivoirien des droits humains - MIDH

Le MIDH est une organisation non gouvernementale ivoirienne fondée en l'an 2000 et ayant pour objectif la promotion et la défense des droits humains. De nature apolitique et non confessionnelle, le MIDH mène des enquêtes sur les violations des droits humains et porte assistance aux personnes victimes de violations des droits humains en Côte d'Ivoire.

Haïti

Collectif contre l’impunité

Le Collectif contre l’impunité est l’un des principaux acteurs en matière de litige stratégique de cas de violations de droits de la personne et de lutte contre l’impunité en Haïti.

Office de la protection du Citoyen - OPC

L’OPC est une institution nationale de promotion et de protection des droits humains. Sa mission est de protéger les citoyens contre toutes les formes d’abus de l’administration publique.

Solidarité des femmes haïtiennes - SOFA, Mouvement des femmes haïtiennes pour l’éducation et le développement - MOUFHED et Kay Fanm

SOFA, MOUFHED et Kay Fanm sont des organisations de femmes qui ont développé d’étroites relations de collaboration dans le cadre de plusieurs initiatives de promotion et de défense des droits des femmes et de lutte contre la discrimination basée sur le genre.

Pérou

Asociación Pro Derechos Humanos - APRODEH

APRODEH est une ONG dont la mission est de contribuer au développement de processus sociaux, juridiques et politiques qui protègent et promeuvent l’effectivité de tous les droits pour tous(tes) les citoyen(ne)s, particulièrement les plus vulnérables.

Capital Humano y Social Alternativo - CHS Alternativo

CHS Alternativo est une organisation non gouvernementale visant à soutenir le développement des individus, des organisations et de la société, en mettant l’accent sur les droits humains. Elle se spécialise dans les enjeux liés à la traite des personnes, l’exploitation sexuelle des enfants, l’exploitation au travail et le travail des enfants.

Instituto Promoviendo Desarrollo Social - IPRODES

IPRODES est une association qui soutient le développement dans les zones rurales et périurbaines du Pérou. Sa mission est de faire progresser les droits des femmes, des jeunes et des enfants appartenant à des groupes discriminés pour des raisons économiques, sociales ou culturelles.

Guatemala

Avocats sans frontières Canada au Guatemala - ASFC

ASFC est présente au Guatemala depuis 2009 où elle a été particulièrement active en matière de litige stratégique et de renforcement des capacités des avocat(e)s et autres acteurs(trices) de la justice.

Bufete de derechos humanos - BDH

Le BDH est le principal acteur du pays en matière de litige stratégique de cas emblématiques. Il compte sur une équipe de plus d’une dizaine d’avocat(e)s et de juristes qui œuvrent pour la représentation juridique des victimes de graves violations des droits humains et la lutte contre l’impunité.

Centro para la acción legal en derechos humanos - CALDH

CALDH est l’une des principales organisations de la société civile au Guatemala. Sa mission est la promotion et la défense des droits humains, l’accès à la justice, la récupération de la mémoire historique et la déconstruction de la discrimination, du racisme et de toute autre forme d’oppression.

Fundación Myrna Mack - FMM

La Fundación Myrna Mack inspirée par l’anthropologue Myrna Elizabeth Mack Chang et crée en 1993, œuvre à l’élaboration d’enquêtes et de propositions visant à impulser la lutte contre l’impunité, la construction d’un État de droit au Guatemala ainsi que la consolidation de la paix et de la démocratie. Ses activités s’articulent autour de 5 axes d’intervention qui sont la justice, la sécurité démocratique, la participation citoyenne, la transformation de l’État et la culture de la lutte contre l’impunité.

Mujeres transformando el mundo - MTM

MTM est une organisation non gouvernementale, fondée en 2008, promouvant l'accès à la justice pénale pour les fillettes, les adolescentes et les femmes victimes de violences. Elle mène une lutte contre l'impunité face aux discriminations et aux violences basées sur le genre et oeuvre en litige stratégique en relevant des cas emblématiques, notamment des cas de violence sexuelle.

Honduras

Centro de investigación y promoción de los derechos humanos - CIPRODEH

CIPRODEH joue un rôle de chef de fil dans la conduite des activités de recherche, de sensibilisation, promotion et de plaidoyer ainsi que d’appui technique en droits humains.

Comité de familiares de detenidos y desaparecidos en Honduras - COFADEH

Depuis plus de 30 ans, COFADEH a pour mission de contribuer au respect et à l’effectivité des droits humains et de garder vivante la mémoire des victimes de graves violations des droits humains.

Maroc

Association Bayti

Bayti dispose de cinq centres d’accueil situés à Casablanca, Essaouira et Kenitra. Sa mission est de travailler avec les enfants vivant dans la rue en situation difficile. L’organisme se concentre sur la prévention de l’exclusion des enfants, leur protection contre toutes les formes de violence, leur réadaptation psychosociale et leur réinsertion familiale, sociale et professionnelle.

Tunisie

Amal pour la famille et l’enfant

L’Association Amal pour la famille et l’enfant contribue à la réalisation de l’autonomisation des femmes de milieux défavorisés et plus particulièrement les mères célibataires, en défendant leurs droits à une vie digne et à la reconnaissance de leur statut social et légal. L’Association œuvre également à la réalisation de l’intérêt supérieur de l’enfant en favorisant son accès aux droits d’éducation, d’expression et de participation.